Je mords - Olivier Duhamel
Nude Yoga girl

Question :
J’ai déjà vu ce type de réalisations...impression 3D... Découpe et fraisage 3D, à Carrare y en a plein. Ça existe depuis 20 ans... Aucun intérêt artistique mais plutôt une machine qui fait un travail. Une machine qui fraise fait toutes sortes de travaux... Pièce d’usinage rien d’autre... Aucun intérêt artistique... Il plein de maquettes qui sont faites à partir de cette technologie... Ce n’est pas pour cela que ces maquettes sont de l’art. Présenter ce type de réalisation n’a aucun intérêt. Si vous souhaitez souligner que ce type de réalisation est artistique c'est votre opinion mais il en existe d'autres.
(Un artiste français s’exprime sur FB.)


Réponse :

Alors là, je vais me régaler.

En tant qu’artiste, je suis habitué à être rejeté, ça fait partie du métier. Exposer ses œuvres c’est un peu comme se dénuder en public, il faut s’attendre à des rigolades et a de la moquerie. Je n’éprouve que très rarement le besoin de me justifier mais dans votre cas, très spécial, j’ai décidé de m’amuser à vous tailler un costume.

Est-ce de l’impression 3D? (non) de la découpe a la fraiseuse ? (non plus) Vous n’avez pas l’air trop sûr de vous.
Mais vous avez quand même un peu raison, tout ça n’a en effet pas grand intérêt, du travail de ces feignants d’artistes. En revanche, maestro, vous avez réussi en un seul petit commentaire erroné et mal informé, une opinion à l'emporte-pièce, à vexer à la fois la galerie qui expose, l'artiste qui produit et le collectionneur qui achète. Une vraie réussite.

Quand bien même s’agirait-il d’impression 3D, qu’y aurait-il de mal à ça ? Les snobs d’aujourd’hui dénigrent l’impression 3D de la même façon que les snobs du 19eme siècle dénigraient la photographie, qui a pourtant acquis depuis ses lettres de noblesse. L’important est que l’œuvre produite suscite l’émerveillement, l’étonnement, l’enchantement du public. Mais il y aura toujours des êtres supérieurs, des pseudo intellectuels se pensant au-dessus du commun des mortels et qui mépriseront ce qui plait au grand public. En décriant la méthode de construction on insulte également le gout de ces incultes de philistins qui ont la naïveté imbécile de trouver ça beau.

Vous avez bien sur raison, l’attrait artistique est en effet une opinion très subjective et donc très personnelle. Mais en attaquant publiquement des confrères avec des suppositions mal informées, et des commentaires désobligeants, vous vous exposez au droit de réponse que j’exerce ici, vous ne m’en voudrez pas.

J’avance l’idée que l’intérêt artistique n’a rien à voir avec la méthode de construction, qu’elle soit antique ou moderne. Avant de devenir traditionnelle, toute technique fut tout d’abord contemporaine, nécessairement. L’intérêt artistique réside plutôt dans la beauté, l’harmonie, l’idée ou l’émotion qui se dégage d’une œuvre. Un marbre a-t-il plus de valeur s’il a été taillé au burin plutôt qu’à la disqueuse ? a-t-il plus de valeur s’il a été taillé à la disqueuse plutôt qu’à la fraiseuse ? un bronze est-il plus beau s’il a été fondu au charbon de bois plutôt qu’à l’induction électrique? La patine doit-elle obligatoirement être l’effet du temps ou est on autorisé à l’accélérer avec un peu d’oxyde ? Doit-on rejeter et dénigrer ceux qui explorent les techniques modernes ? (on en serait encore à dessiner des ours à la suie sur les parois des caves, les vôtres sont d’ailleurs très drôles et très malins, félicitation) Banksy est-il un nul parce qu’il utilise la bombe aérosol au lieu du pinceau ? Les photographies ont-elles moins de mérite artistique que les gravures sur cuivre et les eaux fortes ?
Bien sûr que non, vous en conviendrez forcement ou vous êtes de mauvaise foi ; que l’on utilise le numérique ou l’argentique, il faut toujours un bon coup d’œil pour capturer l’instant et faire rêver, pour déclencher l’imagination de l’observateur, illustrer une idée.

Vous avez également raison, le lamellé collé se fait depuis bien plus de 20 ans, ça a commencé dans les années 20, rien de nouveau donc. Le nu féminin est resté très populaire sur les 30000 dernières années. Les spaghettis carbonara, ça se fait depuis plus de 100 ans, mais à mon avis ça n’est pas une raison d’arrêter, sauf si comme un pignouf, vous mettez de la crème et non des jaunes d’œuf.

Souhaiteriez-vous savoir comment je construis ces sculptures ? Vous ne seriez pas le seul, beaucoup se grattent la tête, surtout les hommes qui s’intéressent plus que les femmes de savoir comment ça marche sous le capot, désolé de cette observation sexiste. La plupart me demandent gentiment, d’autres pensent savoir, mais il n’y en a qu’un seul qui ait jamais dit que ça n’a aucun intérêt, surement un personnage très important.

Il n’y a pourtant rien de très savant ni de très compliqué mais permettez-moi quand même de laisser planer un peu de mystère. Un magicien serait idiot de révéler tous ses trucs. Les outils que j’utilise sont de toute façon accessibles à tous et je ne suis surement pas le seul à les mettre en œuvre. Je n’ai donc rien inventé. J’ai peut-être détourné une idée et je l’ai amélioré. C’est ainsi que progresse le monde, jusqu’à ce que quelqu’un d’autre me pique l’idée et l’améliore, lui ou elle aussi.
Je ne me prétends pas non plus magicien. J’ai simplement un vague talent à modeler des formes en terre, en cire ou sur ordi. Car j’utilise bien sur des logiciels informatiques a plusieurs étapes du procédé. En quoi cela réduirait il l’intérêt artistique de ces productions ?
Malheureusement les ordinateurs n’ont pas de bouton magique permettant de cliquer ici ou là pour créer un chef d’œuvre, de la même façon, Microsoft Word ne vous permettra pas de devenir un grand poète instantané, ni de vous empêcher de dire des conneries ou des méchancetés ou les deux. Le logiciel est simplement un outil, Il faut toujours avoir l’idée, un sens de l’esthétique et de la courtoisie, la maitrise des proportions et de la perspective, une connaissance de l’anatomie, un peu d’ingéniosité et beaucoup de savoir-faire acquis au fil des ans par des centaines d’heures de travail. J’invite ceux qui pensent que c’est trop facile à venir s’y essayer.

L’intérêt artistique réside-t-il dans la difficulté d’exécution ? vous avez un peu raison. On ne devient compagnon qu’après des années, sinon des décennies d’apprentissage et la réalisation d’au moins un chef d’œuvre. Je suis très loin d’être au sommet de mon art mais je m’y attache avec persévérance et beaucoup de frustration en chemin. Je tire néanmoins grande fierté de la maitrise de mes techniques et vois plutôt d’un mauvais œil les confrères qui m’attaquent sans raison raisonnable. Je m’amuse donc à vous démonter, j’ai sans doute du temps à perdre, ce qui est plutôt une bonne chose.

D’autre part, soyons bien certains que si Michelangelo, Raphael ou Da Vinci avaient eu accès aux ordinateurs ils en auraient exploré l’usage. Non pas que j ’ai l’outrecuidance de me comparer a aucun de ces artistes.

Les créateurs ont d’ailleurs toujours utilisé la technologie à leur avantage, Vermeer, Van Eyck , Van Dick, Caravaggio et tous les grands maitres vénérés utilisaient depuis le 15 siècle la camera obscura pour projeter sur la toile une image de leur modèle. Personne ne leur en tient rigueur, sauf bien sur quelques grands arbitres des talents, les juges incontestés de l’intérêt artistique.

Je confesse avoir commis le crime d’utiliser des techniques contemporaines mais j’ai au moins le mérite de pratiquer le dessin d’après modèle vivant pour m’exercer l’œil et la main, car sans talent ni savoir-faire, aucune technique ne nous sauvera de la médiocrité.

Bon voilà, j’en ai fini. Inutile de m’épancher davantage. Merci en tout cas de m’avoir lu jusque-là et de m’avoir donné cette occasion de réagir, d’articuler par écrit ce que je pensais tout bas et, j’espère, de remettre quelques pendules à l’heure.

Sans rancune, j’espère aussi que nous aurons un jour l’occasion de discuter de tout ça autour d’un pastis ou deux. Remarquez que je n’ai rien dit sur la qualité de vos œuvres, ou que du bien.

Avis aux critiques sans fondement : allez-y, je vous attends, mais réfléchissez, je mords. Les critiques constructives, soyez les bienvenus.


Olivier


Powered by SmugMug Log In